Air Max Nike femme

Classique parmi les classiques, la Nike Air Max 95 fait le choix d’un relooking de saison. Déclinée dans une version baptisée « Triple White », la sneaker laisse également apparaître ici et là quelques accents de« Pure Platinum » des plus réussis. On vous le répète : la paire de sneakers blanches étant indispensable à tout dressing, vous pouvez d’ores et déjà anticiper la sortie de ce modèle, quand bien même Nike n’a, à l’heure actuelle, ni pris le temps de préciser sa date de lancement, ni son tarif ! Qui plus est, la Air Max 95 est récemment revenue en grâce. On a pu le constater au travers d’une version Air Max 95 Cool Grey sobre et discrète, d’une Air Max 95 Ultra SE misant sur la simplicité ou encore d’une version« Black/Black-Dark Cayenne-Rio Teal » ultra-colorée.

Ce n’est pas la première fois, que Nike se laisse aller au jeu du coloris « Triple White ». Avant cette Air Max 95, on avait vu passer une Air Max Zero particulièrement chiadée et développant une idée concise du minimalisme, de même qu’on avait pu découvrir une Cortez vêtue d’une robe blanche de saison, simplifiant un peu plus encore les lignes de la sneaker culte. Pour rappel, la Air Max 95, imaginée à l’époque par Sergio Lozano, étant sensée rappeler la colonne vertébrale humaine, mais aussi la peau, les côtes et les tendons ! Suffit de se projeter un peu… La sneaker fut d’ailleurs la première de sa génération à intégrer deux coussins d’air dans la partie de l’avant-pied.La version 2017 de l’Hypervenom a un nouveau col montant Dynamic Fil composé d’un revers flexible repensé qui permet une meilleur stabilité sur les côtés. Pour les joueurs qui préfèrent une chaussure à la coupe basse, la Hypervenom III est la première chaussure de Nike Football à être dotée de la technologie Flyknit dans sa version basse.

 Aujourd’hui est un grand jour : celui de la présentation de l’Hypervenom III officialisée en grandes pompes à Munich en Allemagne. Conçue spécifiquement pour les numéros 9, cette nouvelle version a subi des changements radicaux au niveau de la matière, de la forme mais aussi de la plaqueafin de répondre aux besoins des buteurs. En ce qui concerne la matière, la zone de frappe de l’Hypervenom III contient des capsules de mousse intégrées dans un dessus Flyknit. Les capsules dépendent de la vitesse, elles offrent un touché doux lors d’un contact à faible vitesse mais deviennent rigides lorsqu’elles frappent le ballon à une vitesse élevée, créant un tremplin ferme pour un véritable tire.