Nike mx Air

Le fabricant américain d’articles de sport Nike a publié jeudi pour le premier trimestre de son exercice décalé un bénéfice net en baisse de 12% à 567 millions de dollars, en raison d’une hausse des dépenses et des impôts, dépassant malgré tout les prévisions des analystes.Par action, le bénéfice ressort à 1,27 dollar hors éléments exceptionnels alors que Wall Street tablait en moyenne sur 1,12 dollar. Le chiffre d’affaires a progressé de 10% à 6,7 milliards de dollars au cours du trimestre clôturé le 31 août, là aussi au-dessus des prévisions (6,4 milliards de dollars).Dans les échanges après-Bourse, l’action affiche toutefois un recul de 3,50% à 92,64 dollars.

Le groupe a publié hier ses résultats pour son dernier exercice clos fin mai.Le fabricant américain d’articles de sport a publié hier ses résultats concernant l’exercice 2008-2009 clos fin mai. Le groupe annonce un bénéfice net au quatrième trimestre en recul de 30% par rapport à l’année dernière. Le bénéfice net dégagé cette année est quand à lui en baisse de 21% par rapport à l’exercice précédent.Au total, Nike réalise 1,5 milliard de dollars de bénéfice, soit 3,03 dollars par actions. Le groupe a tenu à préciser qu’il avait enregistré des charges exceptionnelles à hauteur de 240,7 millions de dollars sur les troisième et quatrième trimestres du fait des difficultés rencontrées par sa filiale britannique Umbro.

Par ailleurs, 144,5 millions de dollars auront été enregistré pour cause de restructuration, le groupe continuant de réduire ses coûts de fonctionnement dans un contexte économique difficile. Nike a annoncé en février dernier la suppression de 4% de ses effectifs, soit environ 1.400 salariés. Quand au chiffre d’affaires 2009, celui-ci est conforme aux attentes et s’élève à 19,2 milliards de dollars, en baisse de 3% par rapport à l’année dernière.Les investisseurs restent cependant sur leur faim concernant l’état des commandes futures. Les commandes mondiales pour les mois à venir (de juillet à novembre) sont effectivement en baisse de 4% aux Etats-Unis et dégringolent de presque 25% en Europe, Moyen-Orient et Afrique.